Logo NCI France

Microbilles

Technologies

La création de la technologie à microbilles réfléchissantes remonte à la moitié du 20ème siècle. Grâce à un système ingénieux, les microbilles agissent comme des miroirs disposés à 90°. Les rayons incidents sont toujours renvoyés à la source, par exemple vers la voiture et l’automobiliste dont les phares sont allumés. Cette technologie augmente la visibilité et le temps de réaction des automobilistes contribuant ainsi à la sécurité des personnes travaillant sur la route. NCI France propose deux types de revêtements à microbilles, l'alvéolaire et le multicouche.

Revêtements multicouches à microbilles

Cette technologie est l'origine des films rétroréfléchissants. La rétroréflexion est obtenue grâce à un système optique comprenant des microbilles de verres noyées dans de la résine acrylique, disposées sur un miroir métallique en aluminium. Les films rétro-réfléchissants ci-dessous sont issus de cette technologie.

Vue en détail

NIKKALITE film rétro-réfléchissant technologie Microbilles

Technique utilisée

NIKKALITE film rétro-réfléchissant technologie Microbilles alvéolaire

Revêtements alvéolaires à microbilles

La rétroréflexion est obtenue grâce à un système optique comprenant des microbilles de verre d'indice de réfraction élevé, exemptes de plomb, de taille uniforme et parfaitement sphériques. Les microbilles sont revêtues sur la moitié de leur sphère d'un miroir d'aluminium pur et noyées dans de la résine acrylique. La couche supérieure acrylique du film est parfaitement soudée à la couche de base grâce à des ponts de scellement dont la forme représente le filigrane identifiant le film NIKKALITE alvéolaire. Les films rétro-réfléchissants NIKKALITE ULS sont issus de cette technologie.

Vue en détail

NIKKALITE film rétro-réfléchissant technologie Microbilles alvéolaire

Technique utilisée

NIKKALITE film rétro-réfléchissant technologie Microbilles alvéolaire

Intêret écologique

Ces technologies permettent la création de dispositifs de sécurité passifs, solides et durables. Ils ne nécessitent ni gros travaux pour la pose, ni source d'énergie extérieure, ni pièces mécaniques. Les produits sont faciles à détruire en fin de vie et peuvent être recyclés et réutilisés. Ils sont donc intéressants en terme d'empreinte écologique et permettent de réduire les impacts écologiques des routes, des transports et de l'éclairage artificiel sur l'environnement nocturne. Ces dispositifs ne produisent pas de pollution lumineuse.